Marcel Aymé - Le Passe-Muraille

Publié le par Calliope

Edition : Folio Junior  N° 1179 Passe-Muraille

Pages : 62

Date  : 1943

ISBN : 978-2-07-062429-4

   

 

Quatrième de couverture

 

Que va faire le modeste Dutilleul, employé modèle au ministère, de sa singulière faculté de passer à travers les murs ? D’abord indifférent à son pouvoir, le brave homme finit par en user sans ménagement. Jusqu’au jour où…

 

Mon avis

 

J’ignorais à ma grande honte que Le Passe-Muraille est en fait une nouvelle mais est aussi le titre d’un recueil qui en contient 10. Or, cette édition n’en présente que trois : celle déjà citée, Le Décret et L’Huissier.

J’aime beaucoup le style de Marcel Aymé ; il réussit à faire entrer le fantastique avec une telle simplicité que le fait de passer à travers les murs n’a presque rien de surprenant. Tout comme ce Dutilleul, homme terriblement banal. C’est avec beaucoup d’humour que son histoire devient intéressante : il rend fou son sous-chef et s’improvise gentleman cambrioleur surnommé Garou Garou !

Dans la seconde nouvelle, pour terminer la seconde guerre au plus vite, il est décrété qu’on saute 17 années ! Aymé n’explique pas le fantastique, on assiste seulement aux conséquences de celui-ci.

Ah ! Et l’huissier Malicorne (j’adore les noms ! comme celui de son clerc, M. Bourrichon )  qui tente d’acheter sa place au Paradis car saint Pierre n’apprécie pas du tout son manque de cœur, apparemment inhérent à ce métier !

Quel court mais joyeux moment avec ces trois nouvelles entre fantastique merveilleux et dure réalité de l’Occupation. Je regrette de ne pas avoir les autres nouvelles, mais j’arriverais bien à me les procurer !

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ananas 01/05/2011 20:23



Si tu as apprécié ces nouvelles-là, je te conseil vivement les 7 autres. J'ai publié et mon avis et leurs résumés sur mon blog.


Bonne continuation !



Calliope 05/05/2011 10:31



Merci; j'ai La Jument verte dans ma pal qui attend mais c'est avec plaisir que je lirai d'autres nouvelles de Marcel !