Le Vicomte de Bragelonne

Publié le par Calliope

Auteur : Alexandre Dumas Bragelonne t1
Date : 1847-1850


Je connais bien la prose de Dumas maintenant, pourtant j’éprouve toujours de l’appréhension avant d’ouvrir l’un de ses livres. C’est idiot car j’adore suivre les aventures de mes mousquetaires favoris et que c’est tellement fluide à la lecture que finalement il n’y a aucune crainte à avoir de trouver ça long et ennuyeux. Quoiqu’ il est arrivé de mettre ces adjectifs lors de quelques passages mais dans l’ensemble, c’est bien peu de choses.

Ça commence fort, avec la restauration sur le trône de Charles II par mes préférés Athos le sage et D’Artagnan l’audacieux. Deux façons de faire radicalement opposées mais avec le même résultat : j’adore !
Néanmoins je me suis demandé où étaient passés les deux autres compères. Il a fallu attendre la page 670 pour le savoir ! Aramis est devenu évêque et utilise Fouquet et Porthos à ses fins…
Après l’Angleterre, on s’occupe des affaires de la France, qui a un nouveau roi, à l’aube de son règne : Louis XIV. Il est entouré de Colbert, l’intendant pas très amical et surtout jaloux de Fouquet, le surintendant plus riche  et puissant que le roi.
On sait bien que dans la réalité les deux hommes ont fait des choses pour le pays, mais comme ici, c’est un roman et qu’il faut bien un méchant, c’est le successeur de Mazarin qui se charge du mauvais rôle. Il est vraiment antipathique et ses calculs sournois en font vraiment l’ennemi détestable. J'adore toujours le fait d'être dans l'intimité des grands personnages de l'époque, même si je sais qu'une partie est romancée (merci les notes de bas de pages éclairantes), ça donne vraiment l'impression d'être au coeur de l'histoire, de la vivre.

Un début qui paraît être dans la continuité de Vingt ans après, mais je sens que chacun suit sa voie et que malgré l’amitié, ça ne sera plus comme dans le premier chapitre de leurs aventures. C’est dommage car ça me manque, j’espère qu’on les retrouvera tous les quatre ensemble. Il faut dire qu’après avoir passé tellement de temps avec eux, partagé tant d’histoires, d’aventures, partagé leur vie, de leur jeunesse à leur âge vénérable (ils ont 50 ans bien sonnés maintenant), je les considère comme des amis que je ne veux pas quitter.

Pour la lecture commune, il a été décidé de s’occuper du premier volume, mais je les aime tellement que j’ai décidé de ne pas m’arrêter en si bon chemin. Les 3 tomes bien tassés ne me font plus peur. Et je ne suis pas la seule dans ce cas-là !
Allons voir les billets de A Girl From Earth et Belledenuit (la suite du tryptique dans un mois !)

Bragelonne t2

Le tome 2 se centre essentiellement sur la liaison qui naît entre le roi et La Vallière devenue demoiselle d’honneur de Madame. Il n’empêche, le roi fraîchement marié qui flirtait avec sa belle-sœur et qui tombe amoureux de cette jeune fille, ça attise les jalousies. Beaucoup d’intrigues se forment autour des tourtereaux. Malicorne et Montalais surtout espèrent servir leurs ambitions grâce à cette relation. La Vallière n’a pas fini de s’attirer les foudres de Madame. En même temps elle n’avait qu’à rester avec Raoul. Ah ! Mon Raoul, tu ne la mérites pas, tu pars en Angleterre et te voilà déjà oublié. Avec toi, elle aurait bien moins souffert et aurait eu une position tout aussi digne. Mais voilà, le roi soleil t’a éclipsé (ahah). Hélas tu ne peux rien contre la marche de l’histoire.
 Comme je l’ai dit, c’est la plus grosse partie du tome et je dois dire que parfois j’ai trouvé ça un peu long.

Mes héros disparaissent presque complètement à mon grand regret. On passe l’été avec un tas de courtisans tels que De Guiche toujours transi d’amour pour Madame, ou l’affreux de Wardes qui cherche des noises à tout le monde. De temps à autre on voit Aramis et Fouquet d’un côté qui essaient d’éviter la ruine du surintendant. Mais voilà qu’il doit organiser une fête dans son château de Vaux…
D’artagnan de son côté surgit pour aider les amours de Louis et résoudre ses petits problèmes. Porthos me fait toujours rire, ce qu’il n’a pas dans la tête se trouve dans ses bras et son estomac.

Attend, il faut que je revienne sur Aramis parce qu’en allant à la Bastille, qu’est-ce qu’on y découvre ? Un homme emprisonné dans le plus grand secret pour une ressemblance trop marquée avec une personnalité !!! Je savais qu’il existait bien sûr mais on n’a jamais su qui était ce prisonnier. Ici Dumas l’utilise comme sosie. Et moi qui pensais que le film avec Leonardo était inventé de toutes pièces! Non mais c’est dingue !! Et quand on connaît l’ambition d’Aramis, on a quelques idées sur ses intentions !

Avec tout ceci, le tome trois risque de s’avérer palpitant et riche de rebondissements (mais aussi de drame, au moins avec Fouquet, c’est un épisode bien connu de l’histoire).

N'oublions pas les billets de A Girl From Earth et Belledenuit !!

Aramis est peut-être le plus cachottier, le moins franc des anciens mousquetaires mais c’est celui Bragelonne t3qui fournit la plus belle partie du roman. Qui d’autre que lui aurait pu tenter ce coup audacieux, fou, capable de changer des destinées ? Son ambition démesurée, faiseur de roi et de pape est presque sur le point de réussir mais l’Histoire reprend ses droits. Quel moment incroyable lorsque la supercherie est découverte !

Or à partir de cet échec, au moment où Fouquet et Philippe sont perdus, c’est aussi la fin pour nos vaillants amis. Athos, vieillissant, ressent la douleur d’un Bragelonne inconsolable de la perte de LaVallière qui expiera bientôt son péché, et qui jamais ne sera ce qu'a été son père et ses amis. de son côté, d’Artagnan se voit obligé de poursuivre ses amis rebelles jusqu’en Bretagne. Et c’est à Belle-Ile, au déchirant chapitre CCLVI que je ne nommerais pas, que j’ai versé des larmes. C’est toujours dur de quitter des personnages si chers même ceux qui paraissent un peu moins importants et qui se révèlent alors dans une grandeur et une beauté sublime. Et de savoir que Aramis n’a jamais cessé d’aimer ses amis en dépit de ses intrigues.

Puisqu’il n’y a plus rien à craindre pour le roi soleil bien assis sur son trône et Colbert qui règne sur les finances, devenu bon depuis qu’il n’a plus d’ennemi à haïr, il ne reste plus rien à attendre de cette époque qui ne ressemble plus à ce que les héros ont connu dans leur jeunesse. 
Je ne vais pas trop raconter la fin si ce n’est que quitter des personnages légendaires qu’on a accompagnés pendant 2438 pages qu’elles soient trépidantes, drôles ou bouleversantes donne un gros pincement au cœur.
Avoir marché à la rencontre de tant de grands personnages qui appartiennent à la  royauté ou qui l'on cotoyé comme Fouquet (surtout que j'ai (re-)visité très récemment Vaux), La Fontaine ou Molière (qui donne avec Porthos un passage des plus comiques), être entrée dans les plis de l'histoire de France (même si parfois j'ai regretté qu'elle soit prépondérante sur les aventures du quatuor) fut un grand bonheur porté par une belle plume.

Ainsi se termine pour moi la belle aventure tandis que pour Belledenuit et A Girl From Earth, il en reste encore à découvrir les morceaux les plus douloureux.

Publié dans En français

Commenter cet article

A_girl_from_earth 07/06/2012 21:02


Bon au 31/07 tu seras fixée sur ce qu'on aura pensé de la fin de cette série.:) C'est notre date LC.

A_girl_from_earth 30/05/2012 00:40


Je n'ai pas osé lire toute la fin de ton billet mais je sens que les derniers chapitres de ce tome 3 (papier), soit le tome 4 e-book, vont être formidables!! J'ai hâte de m'y mettre! J'ai hâte
d'en finir aussi avec cette série!  Mais je sens que la séparation avec les personnages va être "difficiles".

Calliope 01/06/2012 11:40



Ah ça oui ! tu vas adorer ce que projette Aramis et jusqu'où ça va aller ! C'est tellement chouette, j'ai avalé les 800 pages en 2 jours et demi.
C'est vrai qu'il est temps aussi de finir ce roman fleuve pour savoir enfin ce que deviennent nos héros, et oui, je confirme, la séparation est difficile.



Belledenuit 29/05/2012 14:11


J'ai été déçue par le tome 3 version numérique. J'ai eu vraiment du mal à faire cette lecture. Du coup, je me tate à me lancer dans le tome 4. Mais bon, je ne me vois pas non plus ne pas finir
cette saga. Je vais me laisser un peu de temps. En tout cas, c'était une super expérience de faire ces lectures

Calliope 01/06/2012 11:34



Maintenant qu'il ne te reste plus qu'un tome à lire, il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin ! Rassure-toi, avec Aramis, ça ira beaucoup mieux, tu devrais aprécier la dernière partie, vraiment
palpitante.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture commune, parce qu'un pavé pareil, c'est diffcile de se motiver tout seul; là avec un délai, ça force un peu et en plus on peut partager ses impressions ^^ Moi
qui ignorais que les Trois Mousquetaires était une trilogie, je suis bien heureuse d'avoir découvert le
Vicomte de Bragelonne !



A_girl_from_earth 20/03/2012 23:06


Oui, je sens que c'est au tome 3 que tout va enfin se dénouer: ce fameux prisonnier de la Bastille  (pas vu le film
avec Di Caprio quand j'y pense), et puis des événements qui justifient le titre (parce que pour l'instant, on n'arrive pas à se détacher des mousquetaires dans nos têtes, alors que tout devrait
être centré autour de Raoul). Bon, il nous reste encore la fin du tome 2 à terminer (et je vois qu'on va encore bouffer du Madame, La Vallière, et tout ce beau monde ) avant de savourer ce tome 3!

Calliope 23/03/2012 08:21



Oh oui ! quasiment tout mon tome 2 tourne autour du roi transi et de Madame terriblement jalouse ! C'est sympa mais au bout d'un moment, je veux retrouver mes (anciens) mousquetaires ^^
Le film était divertissant comme tout film d'aventures mais pas exceptionnel non plus. Un film qui finit bien alors que je pense (d'ailleurs le résumé du tome 3 le confirme) qu'on aura droit au
contraire si Dumas respecte l'histoire de France.



Belledenuit 20/03/2012 09:21


Ah moi je me suis régalée sur le passage avec Aramis et notre fameux double... Vivement que je lise le T3 numérique pour vois comment tout ça va avancer :D

Calliope 23/03/2012 08:16



Oui, j'ai hâte d'en savoir plus sur prisonnier aussi "mystérieux". Ca m'a vraiment étonnée de le voir apparaître ici !