Sire Cédric - L'enfant des cimetières

Publié le par Calliope

Edition : le Pré aux clercs  Enfant des cimetieres

Pages : 405

Date : 2008

ISBN : 978-2-84228-357-5

  

 

Quatrième de couverture

 

Lorsque sa collègue Aurore l’appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d’une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menaces de son arme les patients d’un hôpital et tue Kristel, la compagne de David.

Mais qui est à l’origine de cette épidémie meurtrière ? Est-ce un homme ou un démon ? Le journaliste,  qui n’a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l’enfant des cimetières, jusqu’aux confins de l’inimaginable…

 

Mon avis

 

Pas très amateur de sang frais (ou caillé) ? Passez votre chemin !  

Comme la plupart des thrillers, L'enfant des cimetières contient son lot de cadavres sanguinolents. J’avais saturé il y a quelques années, je peux donc me replonger dans ces descriptions macabres sans être tout de suite agacée .

L’originalité ? Le fantastique. Je trouve compliqué de faire cohabiter les deux genres ensemble. De mon point de vue, c’est « oxymorien » (oui j’aime inventer des mots ) : se retrouver entre la réalité de meurtres sordides et l’enquête qui cherche rationnellement le coupable et les causes qui relèvent du surnaturel. C'est comme si Poirot se retrouvait à enquêter sur des morts coupés en deux par un démon, c'est un peu bizarre ! Ou alors c'est moi qui suis bizarre !

Cela étant, je n’ai pas tellement l’habitude d’en lire et ça me plait beaucoup ; ça change un peu et comme je le disais plus haut, c’est original.

On peut remarquer que le roman est qualifié de thriller gothique. Alors, non, ce n’est pas le gothique de Radcliffe ou de Lewis, à part pour le côté épouvante. Mais chez les "anciens", l’épouvante consistait à mettre une jeune fille seule dans un caveau avec une bougie pour unique éclairage et pas loin de faire un malaise (à sa place, je n’en mènerais pas large non plus !). Ici, le gothique est actuel : référence à des artistes connus dans le milieu (She wants revenge, Andy Julia…) ou à l’ésotérisme, science qui en intéresse pas mal aussi par exemple.

Sinon, l’intrigue est bien fichue, le suspense est bien présent, c'est rythmé et ça me donne envie de lire ses autres romans. Surtout avec une telle écriture.


Publié dans Policier - Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ellcrys 27/01/2010 11:06


J'avais déjà noté ce roman (auteur que je ne connais pas) grâce à la critique de "La Liseuse". Grâce à ton billet, je surligne cette envie.