Natsumi Konjoh - Otaku girls

Publié le par Calliope

Edition : Doki Doki Otaku girls 01

Genre : seinen

Date : 2004

Tome 1

  → 

 

Quatrième de couverture

 

Comment déclarer sa flamme à une fille qui vous croit gay ? c'est la galère dans laquelle se trouve Takahiro, un lycéen qui en pince pour l'adorable Rumi, au point de poser pour elle au club d'arts plastiques. Le problème, c'est que Rumi est une otaku finie, une passionnée de manga yaoi, et qu'elle voit des homos partout. Ivre de bonheur, elle s'imagine une liaison entre Takahiro et le playboy du lycée, Shunsuke. Voilà qui n'arrange pas non plus la très glamour Yasuko, elle aussi otakette jusqu'au bout des ongles, qui a des vues sur le beau gosse. Vous suivez ?

 

Mon avis

 

Otaku Girls est un manga totalement délirant grâce aux deux héroïnes plus que loufoques ! Rumi est sans doute celle qui est le plus à côté de la plaque, se faisant des films sur la prétendue liaison existant entre le beau Chiba et Takihiro. Au grand malheur de celui-ci qui est tombé (vraiment subitement) amoureux de la demoiselle. Pourquoi celle-ci s'imagine-t-elle un amour secret et interdit ? Parce qu'elle adore le yaoi - manga qui narre les amours masculines ! Takahiro qui ne sait plus comment s'y prendre avec la mignonne otaku apporte énormément d'humour. Et il n'est pas vraiment aidé par son ami Chiba qui se moque de lui tout bout de champ. Quant à Matsui, l'autre otakette, elle fait tout pour la garder pour elle.

 

Je me suis très vite identifiée aux garçons car comme eux je suis larguée sur le monde étrange et délirant des otakettes. Comme quoi, même si on y connaît rien, on a droit à quelques explications du professeur Chiba et  on peut quand même passer un super bon moment.

On est tout de suite plongé dans l'histoire, ça va de situations absurdes au délire le plus total, malgré les vaines tentatives de Takahiro pour ajouter un peu de romantisme.

Jamais je n'ai passé autant de temps à lire un manga; en plus des bulles, il y a des petites réflexions, remarques et autres pensées. C'est assez courant mais ici il y en a partout. Ca ralentit la lecture mais c'est plutôt rigolo en général.

Jamais je ne me suis autant bidonnée en lisant un manga, c'est vraiment un coup de coeur pour moi.

 

Tome 2

  → ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article